lundi 20 février 2017

Ce que nous dit “l’affaire Mehdi Meklat”

Dans Valeurs Actuelles, Gilles-William Goldnadel rapporte ces messages de Mehdi Meklat:
je crache des glaires sur la sale gueule de Charb et tous ceux de Charlie hebdo 
“Sarkozy = la synagogue = les juifs = Shalom = oui, mon fils = l’argent” 
“Faites entrer Hitler pour tuer les juifs” 
“j’ai gagné 20 $ au PMU, je ne les ai pas rejoués parce que je suis un juif” 
“les Blancs vous devez mourir asap” 
Printemps Républicain:

Le plus grave dans l’affaire concernant ce chroniqueur du Bondy Blog, Mehdi Meklat, qui a librement tenu pendant des années sur son fil Twitter (sous le pseudo de Marcelin Deschamps avant de revenir à son nom) des propos antisémites, homophobes, sexistes, insultants à l’égard de telle ou telle personnalité... dont certains tombent clairement sous le coup de la loi, c'est la responsabilité des médias qui l'ont embauché, soutenu, promu, encensé...
De deux choses l’une, soit ces médias (Mediapart, Libération, Télérama, Le Monde, Les Inrocks, France 2, France Inter...) ne savaient pas qui était Mehdi Meklat, et alors leur crédibilité est profondément mise en cause, soit ils le savaient mais ont fait comme si de rien n'était, ce qui pose des questions sur leurs intentions et sur la manière dont ils conçoivent leur rôle dans la restitution de ce qui est à l’oeuvre dans la société française.D'autant, circonstance aggravante, que l’on peut constater ici le gouffre béant du deux poids deux mesures de donneurs de leçon professionnels en matière d’antiracisme et de lutte contre les discriminations. Car un jeune affilié au FN, par exemple, qui aurait commis ce genre de tweets aurait été instantanément, et à fort juste titre, cloué au pilori par ces médias, et se serait certainement retrouvé devant la justice. 
On a même vu récemment en "une" des Inrocks, l'ancienne ministre de la justice, si sensible aux discriminations, poser fièrement à côté de l'auteur de ces tweets antisémites, homophobes, sexistes, injurieux... à l’occasion de la promotion de la sortie de son dernier livre, écrit avec son compère du Bondy Blog !

Les tentatives de défausse ou de défense produites aujourd'hui, entre l'excuse par l'humour et celle par le "jeu de rôle" sous anonymat, ne seraient que pathétiques si elles ne témoignaient pas de l'impunité ressentie par leurs auteurs, qu’il s’agisse de Mehdi Meklat ou de ceux qui l’ont soutenu. On notera d’ailleurs que sous le pseudonyme Marcelin Deschamps, Mehdi Meklat ne s’en prenait jamais (sous prétexte d’humour) qu’à certaines catégories de personnes, jamais à d’autres. Le parallèle tenté par certains de ses défenseurs avec l’humour parfois très limite de Charlie Hebdo ne tenant donc pas ici, car Charlie s’en prend à tout le monde, sans exception. 

vendredi 17 février 2017

"Il existe un racisme anti-Juif qui est toléré par les bons apôtres" (Ivan Rioufol)

Ivan Rioufol:

Si la France est coupable, c’est d’avoir laissé ses dirigeants multiplier ces bombes sociétales depuis des décennies. L’aveuglement porté, par la droite et la gauche, à une immigration de peuplement perméable à la quérulence islamiste est à l’origine des rejets qui s’expriment contre la démocratie ouverte et ses valeurs. Les près de 100 milliards d’euros déversés depuis 1977 sur les banlieues (la "politique de la ville") pour acheter la paix sociale n’ont évidemment pas suffit à faire naître un vivre ensemble qui est de plus en plus refusé. S’il y a un racisme dans les cités, il n’est pas porté, sauf exceptions, par les forces de l’ordre laissées seules face à une population extra-européenne qui vit majoritairement dans l’entre-soi. Les policiers sont devenus des cibles permanentes. 

En revanche, il existe un racisme anti-Juif qui est toléré par les bons apôtres. Cette haine se manifeste également contre l’Occidental, le Chrétien, le Blanc. "Les collabos de journalistes blancs" ont été pris à partie, samedi à Bobigny, par des émeutiers dont certains criaient "Allahou akbar !". La tentation va être grande, chez les propagandistes, de faire à nouveau passer ces "jeunes" pour des victimes d’une République qui discrimine et qui maltraite. Mais l’explication est devenue beaucoup trop courte. Il y a, derrière ces émeutes, un désir d’humilier la nation française et de la soumettre à d’autres règles. "Stop à la guerre !", a lancé Théo de son lit d’hôpital. C'est très exactement ce que ne veulent pas entendre ceux qui aiment voir la France à genoux.

lire l'article complet

jeudi 16 février 2017

Anne-Laure, soeur d'Ilan Halimi: "Depuis Ilan, la situation s’est aggravée pour les juifs en France"

Actualité Juive:
A.-L. H. : (...)  Le vide est toujours là, au même niveau. C’est comme si c’était hier. La seule chose qu’on regrette, c’est que les crimes antisémites ont continué depuis dix ans. Qu’Ilan a été le premier mais malheureusement pas le dernier. (...)

A.J.: De savoir que les membres du Gang des Barbares sont quasiment tous sortis de prison aujourd’hui, qu’est-ce que cela vous inspire ?
 
A.-L. H. : Que la justice est mal faite. Tout le monde a dit "J’ai rien fait" alors que tout le monde avait sa part dans ce qui est arrivé à Ilan. Que les trois quarts soient aujourd’hui dehors, c’est difficile. C’est trop tôt. Il y a des gens qui, pour moins que cela, prennent beaucoup plus d’années de prison. Une fois, il m’est arrivé de croiser dans le métro une fille mêlée à l’assassinat de mon frère. C’était très dur de savoir qu’elle était là, comme moi, et qu’elle vivait sa vie alors que ma vie à moi n’était plus la même. 
 
A.J.: Les préjugés et le climat antisémite qui ont entraîné la mort de votre frère sont-ils toujours aussi forts selon vous ?
 
A.-L. H. : Plus forts encore. Depuis Ilan, la situation s’est aggravée pour les juifs en France. Leur vie s’est dégradée. Plus ça va, plus on a peur. Moi-même j’ai peur, ainsi que pour mes enfants. Les actes antisémites sont de plus en plus fréquents.

A.J.: Avez-vous le sentiment que, dans le fond, la France n’a pas tiré les leçons de l’assassinat de votre frère ?
 
A.-L. H. : Tout à fait même si je ne sais pas ce qu’auraient dû être ces leçons. On voulait que l’assassinat d’Ilan serve à quelque chose, mais quand on voit tout ce qui s’est passé depuis, on se dit qu’il n’a été que le premier. Cela nous attriste. 
A.J.: De savoir que les membres du Gang des Barbares sont quasiment tous sortis de prison aujourd’hui, qu’est-ce que cela vous inspire ? 
A.-L. H. : Que la justice est mal faite. Tout le monde a dit "J’ai rien fait" alors que tout le monde avait sa part dans ce qui est arrivé à Ilan. Que les trois quarts soient aujourd’hui dehors, c’est difficile. C’est trop tôt. Il y a des gens qui, pour moins que cela, prennent beaucoup plus d’années de prison. Une fois, il m’est arrivé de croiser dans le métro une fille mêlée à l’assassinat de mon frère. C’était très dur de savoir qu’elle était là, comme moi, et qu’elle vivait sa vie alors que ma vie à moi n’était plus la même.   
A.J.: Les préjugés et le climat antisémite qui ont entraîné la mort de votre frère sont-ils toujours aussi forts selon vous ? 
A.-L. H. : Plus forts encore. Depuis Ilan, la situation s’est aggravée pour les juifs en France. Leur vie s’est dégradée. Plus ça va, plus on a peur. Moi-même j’ai peur, ainsi que pour mes enfants. Les actes antisémites sont de plus en plus fréquents. 
A.J.: Avez-vous le sentiment que, dans le fond, la France n’a pas tiré les leçons de l’assassinat de votre frère ? 
A.-L. H. : Tout à fait même si je ne sais pas ce qu’auraient dû être ces leçons. On voulait que l’assassinat d’Ilan serve à quelque chose, mais quand on voit tout ce qui s’est passé depuis, on se dit qu’il n’a été que le premier. Cela nous attriste.

lire l'article complet

mardi 14 février 2017

Les Belges croient qu'il y a un million et demi de Juifs en Belgique...

La Libre Belgique a rapporté les résultats d'une enquête qui révèle que les Wallons surestiment dans des proportions ahurissantes l'importance démographique de la population juive en Belgique.  Pour les personnes interrogées la population juive s'élèverait à 13% - environ 1.460.000 - alors que l'estimation exacte est de 0,3%, soit 35.000 Juifs.
Surestimation des communautés minoritaires 
Les Wallons surestiment ainsi largement le poids démographique de la population immigrée vivant en Belgique. De façon générale, les citoyens tendent à surestimer l’importance des groupes minoritaires et à sous-estimer les groupes majoritaires : les francophones pensent, par exemple, que les Juifs représentent 13 % de la population totale en Belgique alors que la proportion de cette communauté est inférieure à 1 %.
Alors que les Belges wallons surestiment le nombre de Musulmans (5 fois plus que leur nombre réel), quand il s'agit de Juifs il est de 40 fois plus.  On peut supposer que dans les autres régions du pays on arriverait à des estimations similaires sur le nombre de Juifs.
Perception 13%, réalité statistique 0,3%
Source: IWEPS (dernier Baromètre Social de la Wallonie)

Il y a environ 1.400.000 Juifs en Europe...

lundi 13 février 2017

L'ambassadeur de Belgique en Israël convoqué à Jérusalem après la rencontre de Charles Michel avec Breaking the Silence et B'Tselem

On peut imaginer le tollé si le Premier Ministre israélien venait en Belgique rencontrer des groupuscules d'extrême extrême gauche ou si le gouvernement israélien les finançait...

EJP:

"Le gouvernement belge doit décider s’il veut changer de direction ou poursuivre une ligne anti-israélienne"

L’ambassadeur de Belgique en Israël, Olivier Belle, a été convoqué jeudi au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem à la demande du Premier ministre Benjamin Netanyahou après une rencontre entre le Premier ministre belge et les chefs de deux organisations israéliennes de gauche accusées par Israël de dénigrer l’image du pays et de porter atteinte à Tsahal, l’armée israélienne. 
"Le gouvernement belge doit décider s’il veut changer de direction ou poursuivre une ligne anti-israélienne", a déclaré le bureau de M. Netanyahou dans un communiqué après la rencontre mercredi du Premier ministre belge Charles Michel et des chefs des organisations B’Tselem et Breaking the Silence lors de sa visite officielle de trois jours en Israël. 
Cette rencontre avait eu lieu au lendemain de la rencontre entre MM. Netanyahou et Michel. Lors de cet entretien, le Premier ministre israélien avait demandé à son homologue belge que son gouvernement mette fin au financement - même indirect - de groupes anti-israéliens. La directrice générale adjointe pour l'Europe au ministère des Affaires étrangères, Rodica Radian Gordon, a réprimandé l'ambassadeur Olivier Belle qui "a pris note et transmettra à Bruxelles", a indiqué le porte-parole du ministère, Emmanuel Nahshon.
lire l'article complet

samedi 11 février 2017

Environ 230.000 Français juifs vivent en Israël

Selon I24 News (anglais), environ 230.000 Français juifs vivraient actuellement en Israël.
An estimated 230,000 French Jews live in Israel, while around 200,00 more, (phrase incomplète).

Ils étaient 200.000 en 2012, selon Wikipédia (version anglaise).

Le déclin de la communauté juive en Europe est avéré.  Le Parlement européen reconnaît "le déclin inquiétant de la population juive en Europe".

dimanche 5 février 2017

MàJ 2: L'avocat belge de Dieudonné, et père de ministre, nie l'existence d'Israël

Suite aux posts intitulés Le fils de l'avocat belge de Dieudonné (et fan de Joe Le Corbeau) devient ministre - et L'avocat belge de Dieudonné et père de ministre traite Patrick Bruel de "détrousseur de cadavres" et de "scélérat", un lecteur signale un commentaire du dit Jean-Marie Dermagne père du ministre wallon Pierre-Yves Dermagne dans lequel cette grande conscience exprime son dédain et son hostilité à l'existence de l'Etat d'Israël:
Chapeau bas à ce gars qui parle, avec détermination, de Palestine (occupée par des israéliens) et pas d'israël (appellation d'origine religieuse à usage colonial) et honte aux lâches qui l'ont licencié sous la pression des sempiternelles organisations (qui dictent au monde entier le bien et le mal) de défense des adeptes de la religion juive, en particulier de ceux qui ont colonisé progressivement la Palestine!
Le commentaire intervient à la suite de cet incident à l'occasion des attentats de Bruxelles:  Israël n'existe pas pour le Centre de crise (attentats Bruxelles).  Même les attentats islamistes dans lesquels de nombreux non-juifs ont été tués servent à nourrir et diffuser sa haine d'Israël...


MàJ: L'avocat belge de Dieudonné et père de ministre traite Patrick Bruel de "détrousseur de cadavres" et de "scélérat"


Suite au post intitulé Le fils de l'avocat belge de Dieudonné (et fan de Joe Le Corbeau) devient ministre, on nous signale ce commentaire vulgaire et accusateur visant le chanteur-compositeur, acteur français juif Patrick Bruel diffusé par Jean-Marie Dermagne, socialiste, avocat,  édile de la ville de Rochefort et père du ministre wallon Pierre-Yves Dermagne...
"Bruel, le détrousseur de cadavres (barbara et d'autres avant), a soutenu sarkozy en 2007, personne en 2012 et s'apprête à voter macron ou fillon. Un bon parcours de petit scélérat opportuniste.."


Post initial
Le fils de l'avocat belge de Dieudonné devient ministre


Le journal flamand De Morgen a titré un article "La mafia wallonne", à propos du scandale Publifin.  Suite au scandale le ministre socialiste des Pouvoirs Locaux Paul Furlan a dû démissionner.  C'est le socialiste wallon Pierre-Yves Dermagne qui le remplace.  Pierre-Yves Dermagne est un fervent boycotteur d'Israël.  Lorsqu'une petite délégation belge se rendit en Israël en 2016, avec quelques autres parlementaires (rapporté par Le Vif dans un article au titre évocateur Les propalestiniens du PS embarrassent Di Rupo), il fit part très publiquement de son opposition.  Le petit groupe adressa "à l’instigation de la députée fédérale namuroise Gwenaelle Grovonius, une lettre ouverte à Elio Di Rupo, président de leur parti socialiste".  

Il s'agissait de peu de chose.  Une simple "mission économique, axée sur la santé et les entreprises actives dans le domaine, sans représentation politique; qu’elle concerne les trois régions du pays et que cette mission se rend également en Palestine".


Un socialiste lui-même fervent contempteur d'Israël critiqua l'attitude de Pierre-Yves Dermagne et confia au Vif:  "Il existe d’autres moyens de s’adresser à Elio que par des lettres ouvertes", s’énerve, en coulisse, un proche pourtant pas pro-israélien pour un sou, du président. "


Pierre-Yves, fils de Jean-Marie Dermagne



Or Pierre-Yves Dermagne est le fils de l'avocat et ancien administrateur de la Ligue des Droits de l’Homme Jean-Marie Dermagne duquel il est très proche.  
Dermagne tel père tel fils, affirme Le Peuple.


Avocat de Dieudonné et ... ex-avocat de Dieudonné